samedi 30 avril 2016

Chanson - (Je ne suis pas stupide)

Coucou ! Pour notre second article hebdomadaire, j'ai la tête plongée dans les livres pour les révisions donc j'ai décidé de fouiller un peu dans mes antécédents littéraires sur mon ordinateur... et j'en ai ressorti... Devinez ? Une chanson ! Bon, soyez indulgents, c'était il y a 4 ans... Et je l'ai traduit approximativement, vu que je l'avais écrite en anglais (en coopération avec Google traduction !).

Je ne suis pas stupide

Couplet 1 :
Je ne suis pas stupide, je sais contempler,
Les pensées horribles dans vos esprits.
Vous faites des choix,
Vous pensez avec les émotions
Amour, amitié, haine, revanche et autres...
Si vous ne comprenez pas,
Ne pensez pas,
Vous ne prendrez jamais le bon chemin.

Refrain :
Nous ne sommes pas stupides.
Nous devons faire les bons choix.
Nous devons utiliser nos sens, nos émotions et notre tête.

Couplet 2 :
Je ne suis pas stupide, je vois la réalité,
Cependant, depuis l'enfance on nous dit
Que la vie est calme et belle.
Perdus dans notre innocence
Notre l'insouciance
Nous étions aveuglés pour bien voir
Même quand on regardait partout
Sûrs que le mal n'existe pas
C'était faux depuis le début.

Refrain

Couplet 3 :
Je ne suis pas stupide, je vois que vous nous mentez,
Que vous nous cachez tout ce que nous ne devrions pas savoir :
Que ce monde n'est pas paisible
Que la vie était, est et ne sera jamais parfaite.
Animaux, plantes,
Tout ce qui nous entoure disparaîtra avec nous.

Coda :
Je ne suis pas stupide.
Nous ne sommes pas stupides.
Laissez-nous vivre
Nous voulons libérer les gens de ce mensonge.

Pas génial, hein ? Je suis une éternelle pessimiste et la chanson rend mieux en anglais... Bonne fin de week-end !

mercredi 27 avril 2016

Avis : Le garçon qui voulait devenir un être humain

Hey hey hey ! Pour notre petit article du mercredi, j'ai prévu de vous parler d'un livre que j'ai dû lire en cours (oui, vous pouvez avoir peur xD)... J'ai nommé "Le garçon qui voulait devenir un être humain" de Jørn Riel (il y a plusieurs couvertures ; j'ai pris celle de mon livre où les 3 parties - 1. Le naufrage, 2. Leiv, Apuluk et Narua, 3. ... et Solvi - sont rassemblées. De mémoire ce sont les noms de ces 3 parties. ^^')

Titre : Le garçon qui voulait devenir un être humain ;
Auteur : Jørn Riel ; 
Parution : 2013 (pour ma version) ;
Editeur : 10/18 (pour ma version) ; 
Format : poche ; 
Prix : 7€10.

Résumé : Islande, vers l'an mil. Leiv, un jeune Viking dont le père a été assassiné, est farouchement déterminé à laver ce meurtre dans le sang. Il embarque clandestinement à bord d'un drakkar en partance pour le Groenland. Mais un tel voyage est périlleux, et semé d'imprévus.
C'est dès lors un destin inattendu qui attend Leiv, avec la découverte d'un autre peuple, les Inuit, et l'apprentissage de la tolérance et de l'amitié.

Vous voyez un peu le genre de livre ??? Non, franchement il est sympa et je l'ai bien aimé (même si c'est un conte dédié aux enfants dès 3 ans). Bon, déjà, je vais vous expliquer le titre parce qu'il pas trop évident. En fait, si vous ne l'aviez pas compris (Attention je spoile !!!) le drakkar va faire un naufrage au Groenland. Leiv va être retrouvé par deux jeunes Inuits, Apuluk et Narua qui vont l'aider et lui apprendre l'inuit. Il va leur arriver plein d'aventures et ils vont voyager ; mais bref, Leiv admire la société des Inuits. Pour en revenir au titre, "Inuit" en langage inuit signifie "être humain" et Leiv s'attache tellement à eux qu'il ne souhaite plus retourner en Norvège. Doooonc... il veux devenir un "être humain" ! (- Bon ça c'est fait ! -). C'est un joli conte un peu infantilisant (mais pas trop non plus ne vous inquiétez pas, parfois c'est même morbide). J'avoue que des fois, j'étais carrément lassée dans ma lecture. Il y a tout de même une belle morale derrière ce livre qui peut nous faire réfléchir sur le monde actuel.


A samedi en espérant vous avoir convaincu !

vendredi 22 avril 2016

Rêve - (10.04.2016)

Salut ! Je n'avais pas trop d'inspiration pour aujourd'hui et j'ai repensé à un rêve que j'ai fait il y a deux semaines et que je n'avais pas eu l'occasion de vous raconter. C'est parti !

Je suis en cours de français. La salle où je me trouve se situe au rez-de-chaussée. Je suis assise à ma place, près de la porte. Soudain, celle-ci s'ouvre et entrent des lycéens et des enfants de l'école primaire. Il y a des places libres dans toute la classe, si bien que la professeur n'a aucun mal à placer ces nouveaux arrivants. Le bureau devant moi est libre. Deux élèves s'y installent : un CM2 et un seconde. Avec mon voisin, nous commençons à bavarder avec eux. Je sympathise très vite avec le seconde.

D'un coup, je me retrouve debout au milieu d'une grotte. Tout est légèrement pixelisé comme si j'étais... dans un jeu vidéo ! Il y a une sortie au fond de la galerie circulaire. Elle est plongée dans l'obscurité et a une forme de voûte. J'entends quelque chose sonner. Je sors un étrange gadget électronique de ma poche et l'allume. La tête du seconde avec qui j'avais discuté apparut sur l'écran. Il me conseilla de me diriger vers la sortie ce que je fis. Ainsi, il me guida à travers beaucoup de salles souterraines, jusqu'à ce que je débouche à l'air libre.

Dehors, il y a une immense cloche en verre qui recouvre un terrain sablonneux, qui ressemble à une arène. Il fait nuit. Autour, il y a de grands bâtiments. Je suis dans une ville, apparemment. Je suis propulsée par une force invisible à l'intérieur de l'arène. A l'intérieur se dresse... un immense ver de terre géant, qui semble sortit tout droit d'un dessin animé. Je m'enfuis dans les rues. Et de nouveau, j'ai l'impression d'être dans un jeu vidéo : je cours de manière artificielle et "quelqu'un" choisit la direction que je dois prendre à chaque carrefour (gauche ou droite à chaque fois).

Quand je reprends enfin mes esprits et le contrôle de mon corps, j’atterris dans une ruelle allumée par un seul lampadaire. Je suis en compagnie de mes amies avec qui j'ai fait un voyage à l'étranger. Elles m’apprennent que tous ceux qui sont partis avec nous sont aussi perdus dans la ville. Nous commençons à marcher à leur recherche. Enfin, nous voyons un camion conduit par un des professeurs accompagnants. Il nous fait signe de monter. Dans le camion, il y tous les autres élèves ! L'instituteur dépose chaque adolescent chez lui en vidant la benne devant leur porte. A la fin, il ne reste plus que moi. Alors que c'est à mon tour d'être "déchargée", J'aperçois derrière moi des dizaines d'animaux empaillés. Je crie. Leur poids va me faire basculer dans le vide avant d'avoir atteint mon appartement !

[Réveillée par le bruit de la télé ^^']

Encore un rêve hyper long x)... Bonne journée !

mercredi 20 avril 2016

Poème - (Amour)

Salut ! Voici un petit poème (en vers libre, comme d'habitude) de ma composition :

Amour

Amour, infinie dimension
Comme une étrange vision
Un décor sans repère
Où tout le monde se perd.

Sentiment de faiblesse
Défilant à toute vitesse
Transportés sur un nuage
Qui ne connaît pas d’orages.

Emportés par la douceur,
Dans une bulle de chaleur
Insensibles à la réalité
Aveugles ou hypnotisés.

Quand arrive la souffrance
Il reste une dernière chance :
Toujours garder espoir
Pour ne pas broyer du noir.

 Voilà voilà... C'est tout pour aujourd'hui ! Au revoir !

samedi 16 avril 2016

Avis : Petits bugs entre amies

Coucou ! Aujourd'hui je publie un article sur un livre hyper sympa (que j'ai déjà lu plusieurs fois) j'ai nommé... "Petits bugs entre amies" de Alyson Noel.

Titre : Petits bugs entre amies ; 
Auteur : Alyson Noel ; 
Parution : 02/05/2013 ; 
Éditeur : Michel Lafon ; 
Format : broché ; 
Prix : 12€95.
Résumé : Winter et Sloane sont des losers, personne ne les remarque. Intolérable ! Une seule solution, devenir les filles les plus populaires du lycée. Relooking de la tête aux pieds, distribution de compliments hypocrites, cours de gloussements : les voici prêts à affronter, ou plutôt à intégrer, le groupe des pires garces de l'école. Seulement, si Sloane grimpe les échelons de la coolitude sans problème, Winter reste sur la touche. Abandonnée par son amie, toujours invisible aux yeux de tous et surtout du garçon qu'elle aime, Winter contre-attaque.
Sous un pseudonyme, elle crée un blog où elle dévoile les secrets les plus inavouables de son ex-meilleure amie. Immédiatement, son blog gagne en popularité et tout le monde s'interroge sur l'identité de cette mystérieuse gossip girl. Winter est alors face à un dilemme : doit-elle poursuivre sa vengeance 2.0 au risque de devenir ce qu'elle a toujours détesté ou tenter de recoller les morceaux avec Sloane ?

LA VENGEANCE EST UN PLAT QUI SE COMMANDE EN LIGNE.

C'est un roman que j'ai apprécié, car il montre une réalité sociale affligeante (et ne me dites pas que vous n'avez jamais vu ces différences "populaires"/"bolosses" à l'école !) qui nous concerne directement. Il montre aussi les conséquences que peut avoir Internet sur la vie des gens. Avec Sloane, on remarque combien on peut changer à cause du regard des autres. Avec Winter, on apprend à regarder plus loin que les apparences. La morale ? Au final, tout ce qui importe, c'est d'aimer et d'être aimé en étant soi-même ! Histoires d'amour et d'amitié, c'est le livre idéal (surtout pour les filles !) à emmener pendant les vacances.

Tchaooo !

mercredi 13 avril 2016

Proverbe

Hey hey hey ! Je vous retrouve pour vous montrer un proverbe de Joseph Joubert (venant des papillotes, oui !) que j'affectionne particulièrement :

"Ferme les yeux et tu verras."
 

Les paupières closes, c'est un nouveau monde qui s'ouvre à soi. On vois et on invente. La réalité devient translucide. La vérité éclate banalement. Et quand on rouvre les yeux, tout se perd dans l'oubli.

C'est mon propre ressenti... Et vous, vous voyez quoi quand vous fermez les yeux ?
Byyyye !

dimanche 10 avril 2016

Informations

Voilà, ça fait une semaine que je suis sur mon blog (joyeux aaaaniversaaiiire mon blog !) ! J'ai jusqu'ici écrit en moyenne un voire deux articles par jour et je crains de ne pas être aussi régulière par la suite (pas d'inspiration, révisions, etc). Je publierai donc environ deux à trois articles chaque semaine.

Je voulais également vous avertir que j'essaye d'illustrer moi-même mon blog (même si je n'ais pas vraiment de talent en dessin ou en photographie...), par exemple les couvertures des livres sur mon blog... Oui, c'est de moi  ! Je vous prierais donc de ne pas plagier car même si ce n'est pas du grand art, mes photos et dessins sont protégés par des droits d'auteur. Si vous avez envie ou besoin d'une de ces images, demandez-la moi dans les commentaires ! ;p

Bonne journée !!!

Texte - (Liberté)

Salut ! L'autre jour, (en cours de français !) j'ai dû écrire un court texte pour décrire la liberté. Je ne le trouve pas sensationnel mais le voici :

Liberté

Il n'y a pas d'horizon, pas de limites. Je me sens légère, je me laisse porter doucement par le courant en regardant les reflets colorés du soleil au-dessus de moi. Pas de contraintes, l'esprit momentanément délivré des cauchemars, des soucis et des démons du passé. C'est effrayant et envoûtant à la fois. Est-ce ce qu'on appelle le bonheur ? Une sensation éphémère exaltante qui te transporte dans un autre monde ? Peut-être que ça en fait partie. L'écume dessine des lettres devant mes yeux. A moins que ce ne soit mon imagination qui invente ce mot...
Puis je commence à suffoquer. J'étouffe. Je me souviens que mon âme n'a qu'un frein : mon corps, rattaché à la réalité. Alors je remonte à la surface, fixant une dernière fois les vagues qui me soufflent : Liberté.


A la prochaine !

samedi 9 avril 2016

Avis : Les Outrepasseurs - Les Héritiers


Comme je n'ai pas fait d'articles hier, je me rattrape en en faisant deux aujourd'hui. Donc, je suis de retour pour vous parler d'un livre de Cindy Van Wilder : "Les Héritiers", le tome 1 de la trilogie des "Outrepasseurs".

Titre : Les Héritiers ;
Collection : Les Outrepasseurs ;
Auteur : Cindy Van Wilder ;
Parution : 06/02/2014 ;
Éditeur : Gulf Stream ;
Format : broché ;
Prix : 18€.

Résumé : "Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
- Nous ?
- Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regardes ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s'arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux."

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l'attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d'un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d'une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie...

C'est un livre de fantastique très étrange et pourtant on n'arrive pas à décrocher. Je regrette qu'on soit parfois perdu pendant la lecture, car les événements sont bizarres et s'enchaînent vite. Mais il est vraiment sympa et regardez moi cette couverture (je sais je dis ça à chaque fois mais elle est magnifique !) !!!


Allez, à demain !

Photos : Animaux

Coucou ! Aujourd'hui c'est la petite surprise (un peu nulle soyez pas déçus...) : voici quelques photos d'animaux trop mignons que j'ai prises en 2015 ! Je vous laisse admirer...









Désolée pour les quelques reflets sur certaines photos... Je vais tout de suite écrire un autre article pour aujourd'hui donc je ne vous dit pas au revoir... ;)

 Photos soumises à des droits d'auteur

jeudi 7 avril 2016

Proverbe

Hey hey hey ! Premièrement je voulais vous montrer une citation de... moi -même !

"La solitude forge l'âme mais le contact forge le cœur."

Oui, ok, c'est pas hyper recherché mais il y a matière à réfléchir non ? Cette fois-ci, je vous laisse à vos propres interprétations...

Bye !!!

mercredi 6 avril 2016

Rêve - (5.04.2016)

Hey hey hey ! Tout est dans le titre non ? Go !

Il n'y a plus grand monde dans ce côté-ci du centre commercial. Tout le monde a fui. Derrière moi, les animaux grondent. Je leur demande d'être patients, leur assure que c'est bientôt fini. Ma mère n'en a pas pour longtemps : elle commande son café dans le fast-food pas loin. Je ne veux pas qu'ils l'effraient. Eux veulent juste dévaliser le magasin de jouet, mais le seul problème de ma mère, c'est qu'une brûlure la fait mourir. Alors si elle voit des animaux sauvages passer devant elle, elle risque de renverser sa tasse sur ses genoux et là...  Mais les animaux ne veulent rien entendre. Ils ont trop excités par l'idée de jouer. Je fais barrage de mon corps dans l'étroit passage, mais la pression de la foule dans mon dos me fait tout de même avancer. Nous ne sommes plus très loin... Mes semelles glissent sur les carreaux du hall. Soudain, je cède à la pression et en profite pour gagner de l'élan. J'ai une longueur d'avance et j'arrive devant le fast-food. Ma mère est dehors, approchant le gobelet de ses lèvres... Je la prend par le bras et elle ne proteste pas quand je l'emmène dans la sortie de secours, veillant à ce qu'elle tienne bien son verre,  juste avant qu'une vague de mammifères, reptiles, oiseux déferle dans les magasins.J'ouvre la porte à ma gauche.

J'entre dans une pièce où se passe un concours. J'observe un duel et en déduis les règles suivantes : deux personnes doivent manger deux plats traditionnels d'un pays chacun (un plat et un dessert) contenant de la nourriture grasse en quantité astronomique. Après cela, les deux candidats doivent s'affronter dans un parcours course-escalade. Celui qui est arrivé en premier à la première épreuve se voit offrir une légère avance sur la deuxième. Tout cela se passe dans une salle avec une immense table au milieu et des petits tiroirs sur tous les murs. Dans le match auquel j'assiste, les duellistes viennent d'engloutir des tonnes de pizzas. Le public crie en chœur "Italien ! Italien !". La serveuse ouvre un tiroir dans un mur. Je la vois agiter en cachette un petit drapeau suisse, qu'elle range, et elle apporte... du chocolat ! Je suis la seule à avoir vu qu'elle a triché... Le public crie sa déception. Je ne vois pas la deuxième épreuve, car on envoie les deux hommes dans une autre dimension pour la course. Puis on me pousse "A ton tour, Marion !" et je m'assois face à un garçon qui a l'air méchant et violent. J'engloutis des dizaines d'hamburgers-frites et des kilos de cheesecake avant qu'on me déclare gagnante. Le garçon me regarde avec haine. Je traverse le sol et retombe sur mes pieds. Je suis dans une salle d'une longueur incroyable. Les murs, le plafond est le sol noir sont sans cesse parcourus par des arc-en-ciel ou des lumières colorées de projecteurs. Le garçon est à 100 mètres derrière moi. Au coup de sifflet, je m'élance. Je parcours la distance qui me sépare du mur d'escalade rapidement et je grimpe. Je ne sais comment je parviens à une telle vitesse, toujours est-il que je monte sur le podium d'arrivée avec au moins 1 minute d'avance sur mon adversaire. Je m'attends à ce qu'il se jette sur moi, mais il me regarde tristement et s'enfonce dans l'obscurité. Je fronce les sourcils...

"Marion je t'appelle depuis 15 minutes !"

Je ne sais pas comment, mais j'ai réussi à le faire plus long que mon dernier Rêve... Désolée je suis vraiment pas douée :/... A plus !

mardi 5 avril 2016

Avis : La révolte de Maddie Freeman

Hey hey hey ! Comme je ne lis aucun livre particulier en ce moment, je vais vous parler d'un roman qui est sans conteste MON LIVRE PRÉFÉRÉ (avec une couverture sympa, n'est-ce pas ?) ! De tous les livres que j'ai lus, c'est sûrement l'un de ceux qui m'a le plus marqué (même si ça fait un petit bout de temps que je ne l'ai pas touché). Il s'agit de... (pourquoi je met un petit suspense alors que vous avez sûrement lu le titre ?!) "La révolte de Maddie Freeman" de Katie Kacvinsky.

Titre : La révolte de Maddie Freeman ;
Auteur : Katie Kacvinsky ;
Parution : 01/05/2013 ;
Éditeur : Pocket Jeunesse ;
Format : cartonné ;
Prix : 17€50.

Résumé : Maddie vit dans un monde où tout est virtuel, les arbres, l'école, les flirts... on ne s'aventure jamais au-dehors. Et elle se satisfait plus ou moins de cette existence. Jusqu'au jour où elle rencontre Justin. Celui-ci l'entraîne dans un univers inconnu, où les gens se voient sans le filtre de l'écran, se parlent, se touchent... Maddie découvre alors un mode de vie différent de celui que la société et ses parents lui ont imposé. Pour changer sa destinée, elle devra apprendre à se rebeller, à ses risques et périls.

Dès les premières, pages, Maddie nous propulse dans son monde fait de technologies et de modernités. Toute la question tourne autour du développement de ces outils futuristes qui forment son quotidien. Maddie est née dans ce monde, et parvient à avoir un point de vue assez détaché, ce qui est assez étonnant, quand on sait qu'un être humain conformé a du mal à se défaire de ce qu'on lui a apprit. Ses pensées rebelles, elle les conserve dans son journal intime (fait de papier !), et c'est d'ailleurs sous ce format que se lit toute son histoire.

Maddie nous conte donc sa rencontre avec Justin, un garçon qui lui fait découvrir le "vrai" monde. J'adore vraiment le concept original du livre, et les réactions de Maddie face à un univers étrange, qui nous semble pourtant tellement familier ! L'héroïne est attachante, curieuse et courageuse. Justin m'agace un peu plus, je le trouve arrogant. Mais bon, après tout est une question de point de vue !

Approfondissement : Beaucoup de gens pensent que le progrès de la technologie est plus une fatalité qu'une chance. Personnellement, je suis assez mitigée sur la question. Je n'irais pas jusqu'à crier à la théorie du complot, au lavage de cerveau ou encore à la prise de pouvoir des machines sur Terre. Sans aller aussi loin, je pense quand même que certains appareils peuvent être dangereux entre de mauvaises mains... En soi, l'intelligence artificielle a été crée par l'intelligence humaine. Sans être une experte, je pense quand même pouvoir dire qu'elle n'est normalement pas censée la dépasser, si ? Dans tous les cas, les progrès techniques servent à améliorer le confort de la population... Même une grande part de l'humanité n'y a pas accès. Bon OK, j'arrête de lancer des débats ! XD

Que dire pour conclure sur le livre ?... Si vous êtes fans de science-fiction, que bien qu'amateurs de technologie, vous vous révoltez contre sa trop grande expansion dans le monde, que vous vous questionnez sur les problèmes de notre société et sur notre futur, et que vous aimez par-dessus tout ça une histoire d'amour, alors c'est le livre parfait pour vous ! Sérieusement, je ne trouve pas de réelles critiques à son sujet, mais je me fais peut-être aveugler par mon propre jugement.
A chacun son avis !!!



Hasta la vista ! (ça y est je parle espagnol maintenant... ^^')

lundi 4 avril 2016

Proverbe

Coucou ! Voici un petit proverbe en rapport avec les rêves, de Paul Valéry

"La meilleure façon de réaliser ses rêves et de se réveiller."

Rêver, c'est voyager dans un autre monde. Les rêves ont-ils besoin d'être réalisés ? A-t-on besoin de rentrer de voyage ? Doit-on toujours se réveiller ?
Sûrement parce qu'un jour la réalité nous rattrape... Nous devons avoir une raison de vivre à poursuivre sans cesse, mais si ça n'est qu'une chimère. Après tout, l'humanité n'est faite que de défauts et d'illusions...

A méditer !
Bye bye !

dimanche 3 avril 2016

Avis : L'école du bien et du mal

Hello ! Je vais vous parler d'un livre que j'ai lu récemment : "L'école du bien et du mal" de Soman Chainani.

Titre : L'école du bien et du mal ;
Auteur : Soman Chainani ;
Parution: 07/05/2015 ;
Éditeur : Pocket Junior ;
Format : broché ;
Prix : 17€90.

Résumé : Kidnappées par une sombre nuit d'orage, Sophie et Agatha intégrent l'école du bien et du mal... Un lieu très spécial où on forme les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde soyeuse, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu'Agatha, cynique et solitaire, toute de noire vêtue, se voit déjà en sorcière. Pourtant, rien ne se passe comme prévu... Et si l'erreur de casting révélait leur vraie nature ?

J'ai bien aimé ce livre, même si je lui trouve un petit côté trop enfantin. En effet, le thème est original et bien choisi, mais l'univers conte de fées et certains passages sont un peu trop dans la "gaminerie". Paradoxalement d'autres passages présentent les héros d'une façon presque trop mature. Mais ce qu'il faut retenir c'est que c'est une histoire géniale, avec de l'amour et de l'amitié ! Et puis, la couverture est top, non ? (Personnellement, mon personnage préféré est Agatha : elle me ressemble un peu et fait preuve d'une grande générosité). Finalement, qu'est-ce que le bien, qu'est-ce le mal ? Ce n'est pas aussi distinct qu'on ne le pense... Ce livre défit les raisonnements manichéens !



À la prochaine ! x)

samedi 2 avril 2016

Poème - (Souvenir)

Bonjour ! Aujourd'hui j'aimerais vous faire partager un des poèmes que j'ai écrit.



Souvenir


Je ne veux pas oublier
Tout ce qui fait mon passé.
Je veux juste un sourire
Souvenir.

Ma route est-elle tracée ?
J’aimerais pouvoir avancer.
Me remémorer ces fous rires
Souvenir.

Hantée par des pensées,
Je ne pense qu’à m’arrêter.
Pourquoi vouloir grandir ?
Souvenir.

Prévoir pour demain
Pour un avenir incertain…
Je continue d’écrire
Souvenir.


Bye bye !

vendredi 1 avril 2016

Proverbe

Saluuuut ! Je suis de retour, le temps d'ajouter un petit proverbe (de John Green)  sur cette page :


"Certains infinis sont plus vastes que d'autres."



Chacun a son infini. Chacun a son monde. Chacun a sa folie. Chacun a ses rêves. Chacun a sa vie.
Et pourtant, on est tous pareils.

Rêve - (2013)

Hey ! L'un des concepts de mon site et de vous raconter mes rêves. Donc c'est parti pour le récit mon premier rêve ! Je tiens à préciser que mes rêves n'ont absolument aucun sens ni aucune logique et qu'il s'agit juste de se détendre en les lisant. Ce rêve date d'il y a longtemps (2013) mais c'est le premier dont je me souviens. Je raconterai toujours mes rêves comme des histoires. Go !

Je cours. J'entends leurs pas dans l'escalier en colimaçon. Plus je monte haut dans la tour, moins j'entends les bruits d'explosion et de combats qui se déroulent en contre-bas dans le bâtiment. Le bruit de leurs chaussures raisonne jusqu'à moi. J'arrive tout en haut, dans une pièce qui se révèle être un cul-de-sac. Je me retourne vers l'escalier et tends ma baguette prête à en défendre ma vie dans un dernier duel magique. Leurs voix se font de plus en plus distinctes. Soudain, j'aperçois du coin de l’œil une fenêtre. Je ne sais pas trop ce que j'espère, mais je saute à travers celle-ci, et mon corps chute, attiré irrésistiblement par le sol. Je ferme les yeux en attendant le choc de la collision.

J'heurte lourdement une surface et je m'y enfonce. Je rouvre les yeux. Je me trouve sous l'eau, dans ce que j'identifie être un océan à la vue de l'immensité bleue qui m'entoure. Je n'ai aucun mal à respirer et je ne ressens aucune douleur. Une petite baleine s'approche de moi et me décoche une série de sons suraigus que j'interprète parfaitement, et nous commençons à tenir une discussion à propos des coraux qui poussent dans les environs.

Tout à coup, je me rends compte qu'un homme avec un casque en cuir et des lunettes d'aviateur nous espionne, caché derrière un rocher. Aussitôt après avoir été repéré, celui-ci lance une céréale goût chocolat noir en direction de la baleine, qui se transforme en monstre marin à son contact. Je réagis en lui projetant une céréale au chocolat blanc, qui lui rend son aspect normal.

Je me sens aspirée vers le bas. Je ne lutte pas et me laisse emporter. Je glisse le long d'un toboggan et ressort à l'aide libre, en compagnie de tous mes amis. Devant, moi s'étend un parc de jeu où plus de la moitié des enfants se trouvent figés. Au milieu de celui-ci, un corbeau et un renard à taille humaine se glissent entre les corps innocents paralysés pour piquer ceux qui ne le sont pas avec une petite aiguille, ce qui les pétrifie sur place. Quand je me tourne vers mes amis, l'un d'eux a une de ces piques dans sa main et décide de me la planter dans le bras.
"Même pas mal ! lui dis-je.
_ Dans ce cas, on vas essayer plus fort ! me répondit-il, tandis que mes autres amis empoignent également l'aiguille et l'approchent de mon avant-bras.
_ NOOOOOOON !!!!!!!"

"Marion ? Marion réveille-toi !"

Voilà c'est la fin de ce rêve (super bizarre je suis d'accord ^^) ! J'espère que vous ne l'avez pas trouvé trop long et qu'il vous a plu. A+ !!! :)