samedi 23 juillet 2016

Proverbe

Hey ! Aujourd'hui on s'attaque à du lourd : je vais parler du proverbe qui est un peu comme ma philosophie de vie...

"L'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux." Marilyn Monroe

La beauté et la folie sont des principes fondés par la société elle-même mais qu'on a du mal à définir. Nous n'avons pas besoin de nous conformer à ces attentes, mais juste besoin de s'assumer tels que nous sommes, de nous accepter, d'avoir confiance en nous... Et c'est bien plus difficile que de rentrer dans le moule. N'ayons pas peur d'être différent, d'aller au bout de nos idées, même quand personne d'autre n'y croit. Soyons ridicule, soyons drôles, soyons uniques.

C'est sur ces phrases toutes faites que nous nous quittons aujourd'hui... ^^
Non, sérieusement, même si c'est compliqué (je parle en connaissance de cause, cela s'applique à moi aussi) il faut vraiment essayer de croire en soi et de se libérer du doute que nous inflige l'opinion des autres.

Ciaaaoooo !

samedi 16 juillet 2016

~ Vacances ~

Hey tout le monde !

Vous avez sûrement remarqué que cela fait une semaine que je n'ai pas sorti d'articles.

En effet, je n'aurais pas la même régularité que d'habitude sur mon blog pendant deux mois... Et pour cause : pendant mes vacances, je serais probablement en manque de temps, de moyens ou de connexion Internet pour écrire des articles.

Je vous remercie de votre compréhension et vous souhaite de profiter à foooond de vos vacances !

Au revoir !

mercredi 6 juillet 2016

Rêve - (5.07.2016)

Hey ! Ce matin, je me suis réveillée avec mon rêve de la nuit dernière dont j'avais un souvenir assez précis dans la tête... Vite un article !

Je suis assise derrière un bureau, devant des journalistes. Je suis une blogueuse très célèbre, qui parle sur son site des champions olympiques. Je suis justement à leurs côtés, en train d'être interviewée. Soudain, je regarde ma montre et m'aperçois que je vais être en retard à ma rentrée scolaire. Je me précipite dehors.

Je suis devant un lycée. C'est un vieux château, avec de grandes tours, perdu au beau milieu de l'océan, sur une île circulaire. Il y a des pont qui en sortent de chaque bâtiment, mais qui ne mènent nulle part. Tout autour, l'orage fait rugir les vagues impétueuses qui s'écrasent à grand bruit sur les falaises du manoir. Je suis sur un des ponts avec beaucoup d'autres élèves, cherchant désespérément une fiche qui m'indiquerait dans quelle classe je me trouve. Nous sommes obligés de nager de ponts en ponts, nous accrochant à des caisses en bois larguées par des professeurs depuis les fenêtres. Parmi la cohue, j'entends quelqu'un me crier "Marion, tu es en salle 103 !". J'y vais, progressant dans l'eau à une vitesse fulgurante. J'arrive enfin au pont qui rejoint la pièce en question, grimpe dessus, et ouvre la porte en lâchant un timide "Pardon" pour m'excuser de mon retard. Une vieille dame, sûrement la professeur hoche la tête et me pointe du doigt une chaise au fond de la classe où je m'assois.

C'est là qu'en regardant par-delà la vitre, j'aperçois une de mes meilleures amies se noyer. N'écoutant que mon courage, je me rue sur le pont et plonge à son secours. Je l'escorte jusqu'en 104, où elle émerge, saine et sauve. Sur le retour, je vois un élève affolé s’agrippant sur une caisse, mais les vagues l'emmènent loin de moi. Étant revenue dans ma classe, j'assiste à l'entrée de la professeur, les bras chargés de livres. Et accroche sur le mur une liste d'heures supplémentaires d'options pour chaque élève. C'est à peine si je vois le chiffre près de mon nom, dans la foule d'élèves qui se masse devant la fiche : 4h30...

[Réveillée par... rien en fait ^^]

Bonnes vacances !

dimanche 3 juillet 2016

Agenda 2013 - 2014 #2

Hey ! On se retrouve une nouvelle fois sur mon vieil agenda, pour que je puisse vous montrer deux citations que j'ai écrites à l'époque (et les dessins qui vont avec évidemment !)...

"Les rêves, c'est comme le soleil, réalistes mais inaccessibles."


"Si tu gardes espoir qu'importe le résultat ; tu y crois c'est l'essentiel."


Tchuss !