lundi 31 octobre 2016

Culture G - (Halloween)

Nous sommes le lundi 31 octobre... Aujourd'hui, c'est Halloween ! Voilà donc cinq points de culture générale sur cette fête !



- Cette fête provient d'une ancienne fête celtique, qui célébrait la fin de l'été et des récoltes. Le druide allumait des feux pour chasser les mauvais esprits et les gens rendait visite à leurs morts.

- Halloween est la contraction de "All Hallows-Even" qui se traduit par "la veille de la Toussaint".

- Jack-o'-Lantern était creusé dans un navet avant la traditionnelle citrouille, qui s'est avérée plus facile à creuser.

- Les bougies dans les citrouilles était destinées à éloigner les esprits qui revenaient avant la fête des morts hanter les rues et faire du porte-à-porte (d'où la chasse aux bonbons d'aujourd'hui où les enfants, déguisés, font du porte-à-porte pour réclamer des sucreries).

- Halloween, à l'origine irlandais, est un évènement culturel célébré un peu partout dans le monde, surtout en Amérique du Nord. Les enfants déguisés ont plusieurs façon de réclamer des bonbons selon leurs pays : "Trick or treat !" (farce ou friandise) aux Etats-Unis, "Un bonbon ou un sort !" en France et en Belgique.


Voilà, c'est fini. Vous connaissiez peut-être ces points ; ou peut-être pas. En tout cas, je vous souhaite un JOYEUX HALLOWEEN !!!


dimanche 30 octobre 2016

Photos : Automne

Salut ! Cet article était censé sortir hier mais bon, problème technique... Voici une petite compilation de photos d'automne que j'ai prise lors d'une petite balade en forêt.













J'espère que mes photos d'automne (non retouchées !) vous ont plu !
Bye !

 Photos soumises à des droits d'auteur

Informations

Hey !

Bon, je ne vais pas tourner autour du pot : en ce moment, je publie moins (voire pas !) d'articles et j'accumule le retard sur ceux que je sors. Je tiens à m'en excuser sincèrement.

Il y a plusieurs facteurs qui font que je suis moins assidue sur mon blog.

Tout d'abord, j'ai un nouveau rythme auquel j'ai du mal à m'adapter. Plus de travail à la maison, et des rendez-vous hebdomadaires chez la kiné (pris depuis peu, on m'a décelé une scoliose début septembre) qui me bousillent mes mercredis aprem.
Ensuite, j'ai un projet top secret sur lequel je travaille en parallèle : une nouvelle idée de roman !
Enfin, outre le manque d'inspiration, je n'ai parfois pas le matériel (je viens de passer une semaine sans ordinateur !) ou l'accès à Internet pour aller sur mon blog.
Il y a aussi mon autre blog (clique ici) pas encore abouti, qui me sert de projet pour la Littérature et Société.

Bref, j'espère reprendre ma régularité (peut-être même compenser mes articles de retard) et je vous souhaite une bonne soirée !

mardi 18 octobre 2016

Ma Wishlist #1

Hey ! Vu que je n'ai absolument pas de personnalité et que j'ai sauté un article (je devais en faire un samedi), je vous fait ce petit bonus Wishlist... Mais attention ! C'est MA Wishlist ! ;)
Alors voici la liste non-exhaustive et totalement brouillon de ce que j'aimerais faire, ou ce que j'aimerais qui arrive...


- Lire le tome 8 d'Harry Potter "L'enfant maudit"


- Acheter le tome 7 de Lou ! "La cabane"



- Trouver un cadeau pour l'anniversaire de mon frère

- Avoir de l'inspiration pour mon prochain article

- M'acheter ce T-shirt :



Bon je compléterais sûrement ma liste plus tard !
Bye ! 

jeudi 13 octobre 2016

Proverbe

Salut ! Aujourd'hui, pas vraiment de proverbes, sinon une petite citation que j'ai créée.


"Les mots ont un pouvoir. Ils peuvent aussi bien donner des ailes que briser en mille morceaux."


Certes, les mots, que ce soit à l'écrit ou à l'oral, peuvent aider, encourager, faire voyager, envoûter, élever, mais il peuvent aussi faire du mal, blesser, faire souffrir, faire pleurer, accabler.  Les lettres sont comme des poignards, le dialogue est un spectacle où l'orateur/l'écrivain est le maître. Celui qui sait contrôler ses phrases manipule à sa guise les gens et le monde. Il a les tournures, il lui suffit de lancer le couteau pour atteindre le cœur. Je compare souvent les mots à des coups, même si ce n'est pas de la douleur physique. Les actes, les paroles ; la souffrance ou la joie est identique, à des échelles différentes. Il est parfois plus facile de se relever le corps meurtri que l'âme crevée. 
Les gens sous-estiment souvent trop le pouvoir des mots. Car ils peuvent aussi bien vous donner des ailes que vous briser en mille morceaux.

Je voulais faire une remarque spéciale quant au harcèlement scolaire. Personnellement, je n'ai jamais été témoin, victime (et encore moins) harceleuse. Mais je sais que ça existe. Et franchement, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps (au bas mot) devant le téléfilm "Marion 13 ans pour toujours".
Message de soutien à tous ceux qui sont dans cette situation. Franchement, n'écoutez que vous et parlez-en à vos proches. Je connais l'influence néfaste et dévastatrice des mots...
Je compatis et je vous aime, qui que vous soyez, ou que vous soyez. <3

Peace.

samedi 8 octobre 2016

Texte - (Réveil)

Hey hey hey ! Si vous êtes de vrais bons rêveurs ou rêveuses, vous devriez, comme moi, HAÏR le réveil. Alors, aujourd'hui, comme tous les matins, je me suis réveillée (merci Marion !)... avec la nuance qu'on est samedi (pas de réveil brutal du coup), donc ça m'a donné le temps de réfléchir à certains points...


Tout est encore flou et brumeux. Je ne sais qui je suis, où je suis... Peu à peu, je reprends le contrôle de mes sens. J'entends des voix étouffées, des bruits. Je sens une légère odeur de gâteau. Je sens la douceur de ma couette et le moelleux de mon oreiller sous mes doigts. J'ai la bouche sèche et pâteuse. Quand j'ouvre les yeux, je vois des couleurs et des formes.

Je prends conscience de mon environnement. Je suis dans un cocon doux et tiède. Si je sors, il fera froid. Je ne veux pas sortir. Mes membres sont comme plongés en léthargie ; si je m'étire, je serais totalement réveillée, j'oublierais ma rêverie, mon monde de sommeil.

Je respire en savourant ces derniers moments de fatigue.. Le soleil ne m'aura pas. La lumière ne me tireras pas du lit. Je reste encrée à mon matelas, à sa chaleur, sa sérénité. Je suis seulement bien.

Quand vient le moment fatidique, celui où l'on repousse ses draps, où on s'étire, où on s'assoit, puis où nos pieds touchent le sol... C'est une nouvelle journée qui commence. Je suis totalement réveillée et je regrette déjà ma nuit. Je me lève.

Et je pars affronter la vie.




Ce sont mes sentiments de chaque matin... C'est toujours aussi difficile. x_x
Bonne journée !

mercredi 5 octobre 2016

Rêve - (Indatable)

Ciao ragazzo (a) ! Ci-dessous, voici un rêve dont je me souviens très bien, hormis sa date.


Je suis en classe de 5e, dans le labo de science de le vie et de la terre. Une vieille professeur nous dit qu'on s'apprête à disséquer des grenouilles, en apportant leurs corps sur un plateau. C'est alors que ma grand-mère fait irruption dans la salle et improvise une comédie musicale où les élèves doivent porter des costumes (ou monter sur des balais avec des têtes de chevaux en plastique au bout) puis chanter à tue-tête en interprétant "Roméo et Juliette" de Molière. D'autres professeurs s'invitent à la fête pour danser, et je profite de l'agitation pour m'éclipser discrètement dans la cour, cherchant à esquiver le moment redoutable de la dissection.

Je fais glisser une plaque d'égout dans le but de me cacher dans les souterrains. Je saute. Je constate que je suis dans une sorte de grotte. Une ombre surgit devant moi. Il s'agit de Bigorneau, le cadet de "La Famille Pirate", ayant revêtu les pinces d'Octavius, le méchant dans Spiderman. Dans l'une d'elles se trouve un filet, où hénissent des chevaux-poneys sauvages prisonniers. Prenant mon courage à deux mains, je fonce vers le criminel et je lui mets un high-kick dans la mâchoire, qui provoque sa chute. En tombant, les pinces sont détruites, Bigorneau assomé et les chevaux libérés.

Je décide d'en adopter un, un magnifique alezan, et me rue vers la surface, ouvrant une autre plaque d'égout. Je ressors à l'air libre dans un club d'équitation, où mon père m'attends. Il me dit qu'il va inscrire mon cheval, et que je dois vite aller me changer aux vestiaires avant que le cours ne commence. Je lui donne le licol pour mon équidé et je m'y rue. J'ouvre un casier qui porte mon nom. Au moment de me changer, je me'aperçois que tout le monde ricane autour de moi... Je baisse les yeux et je vois... que je n'avais pas de pantalon !!!

[Réveillée par le "Mariioooon lèèèveuuuh-toooiii !" de mon père]


En espérant que mon rêve vous a plu !
A samedi !

dimanche 2 octobre 2016

Expecto Patronum !

Hey ! Désolée pour le retard (encore)... Cet article s'adresse aux fans incontestés d'Harry Potter... Car vous allez enfin pouvoir découvrir votre Patronus !

Qui n'a jamais rêvé de découvrir quel animal serait le symbole de note souvenir le plus heureux, comme dans la fameuse saga Harry Potter ? C'est désormais possible !

Rendez-vous sur le site de J.K. Rowling, "Pottermore", "Writing by J.K. Rowling". Si vous possédez déjà un compte sur ce site, connectez-vous ; sinon, créez-en vous un en donnant votre adresse mail et en inventant un mot de passe, puis vérifiez-la. Cliquez ensuite sur "Patronus Charm" puis "Begin" (en bas de la page) où vous aurez droit à une cinématique de toute beauté. Puis, commencez le test, et découvrez votre animal Patronus...

Attention ! Vous n'avez droit qu'à un seul test par adresse mail. En plus, vous avez un temps imparti pour chaque étape. Si vous ne vous y connaissez pas vraiment en anglais, comme moi, laissez-vous juste porter par votre instinct : quel est le mot qui vous attire le plus ? Lequel vous dit le plus quelque chose ?

Pour finir, ne soyez pas déçus si vous n'avez pas un animal super stylé (genre une taupe ou un orang-outan XD), c'est seulement un test en ligne !

Au passage, si vous vous demandez quel est le mien :


Le plus fou, c'est que mon Étalon Blanc représente vraiment bien le jour le plus heureux de ma vie !

Dites-moi vos résultats dans les commentaires !
Expecto Patronum !